• Cinéma
    Voir la galerie

    votre commentaire
  • Mieux vaut un bon dessin qu'un long discours ?
     
     
     
     
    Bon concept publicitaire, non ?
    Maintenant, vous savez que chacun de vos stylos BIC vous accompagne sur 2 kilomètres d'écriture…
     

    1 commentaire
  • Diplomés de l’Ecole Bleue (Paris-2004) et après avoir fait leurs armes dans le monde du luxe, Fabienne Michaud et Bertrand Calis décident de fonder leur propre agence d'architecture intérieure à Rabat, en 2008 : dumdum design.

    Ambitieux et talentueux, ils se retrouvent rapidement à plancher sur un projet de réhabilitation d'usine en Haute-Savoie.

    Au prime abord, le bâtiment désaffecté (24 m par 12 de large) ne paie pas de mine. Comment transformer le grand plateau libre de tout poteau ou cloison en véritable cocon dans lequel il fera bon vivre ?

    Afin de ne pas avoir à dépenser tout leur temps et leur énergie à se battre contre les idéologies passéistes des services d'urbanisme haut-savoyards (cf mon article Réhabilitation d'une usine de décolletage en loft), les dumdum décident de ne pas toucher le volume extérieur. Leurs efforts se concentreront sur toute la réhabilitation intérieure, de l'organisation des espaces aux ambiances créées, du choix des matériaux au dessin du mobilier, du volume inhabitable au loft de rêve.

     

    Le résultat est d'une élégance rare. Tout est maîtrisé jusqu'aux moindres détails pour, au final, un espace de vie tout simplement idyllique.

    Mais c'est encore à la tombée de la nuit que le loft dévoile tout le savoir-faire de l'agence dumdum design.

    Pour le plaisir des yeux, encore quelques-unes des magnifiques photos de Stéphane Lariven.

     
     
     
     
     
     
     
    Panneau coulissant du salon :
    crédit photographique PETORLY Petia Cholakova & Orlin Hristov - Sofia, Bulgaria - petorly@gmail.com
     

     

    Réhabilitation d'une usine de décolletage en loft, à Thyez, Haute-Savoie - France
    Mission DUMDUM DESIGN: conception architecturale et dessin des mobiliers
    Surface : ± 350 m2
    Durée totale du projet : 10 mois (études et chantier)

     

    Crédits photographiques : Stéphane Lariven, 06-03-91-92-22, laristef@free.fr

    * Dumdum Design, Rabat, Maroc *

    Portfolio : http://www.behance.net/dumdumdesign

     
     

    5 commentaires
  • Cette video réalisée en time-lapse offre une vision assez féérique de new York. Réalisateur : Jesus Diaz

    Prenez place et ouvrez grand les yeux. Whaou !

     

     

    NYC - Mindrelic Timelapse from Mindrelic on Vimeo.

     


    1 commentaire
  • Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé une feuille artificielle qui produit de l’énergie dix fois plus vite que la photosynthèse naturelle, et qui pourrait créer assez d’énergie pour chauffer une maison pendant un jour.

    Un scientifique nommé John Turner avait déjà créé la première feuille artificielle il y a plus d’une décennie, mais celle des chercheurs du MIT est plus petite, plus puissante et moins chère que celle de Turner.

    Le professeur Daniel Norcera a récemment présenté son modèle lors du meeting annuel de l'American Chemical Society en Californie. Il s’agit d’un appareil solaire sophistiqué de la taille d’une carte à jouer que l’on laisse flotter dans un récipient d’eau. Un peu à la manière de la photosynthèse réalisée par une feuille naturelle, la feuille utilise la lumière du soleil pour séparer les deux composants essentiels de l’eau, l’oxygène et l’hydrogène, qui sont ensuite utilisés pour produire de l’électricité.

    La conception de ce nouveau prototype, qui contient également du silicium et des circuits électroniques, a été possible grâce à la découverte de nouveaux catalyseurs puissants et bon marché en nickel et en cobalt. La feuille a fonctionné pendant au moins 45 heures d’affilée sans s’arrêter au cours des tests préliminaires. Norcera estime qu’avec quatre litres d’eau, une feuille pourrait produire assez d’électricité pour une maison dans un pays en développement pendant un jour. Il n’en fallait pas plus pour que certains tabloïds britanniques s’extasient: «Des scientifiques prétendent avoir trouvé le “Saint Graal” de la science avec une feuille artificielle qui pourrait transformer chaque maison britannique en sa propre centrale»,écrit le Daily Mail.

    L'invention peut sembler trop belle pour être vraie, mais elle est bien réelle et est déjà en passe d’être commercialisée. Wired.co.uk rapporte que le géant indien Tata Group a déjà passé un accord avec le chercheur du MIT pour construire une centrale électrique de la taille d’un réfrigérateur au cours des prochains 18 mois. Pour le moment, Nocera vise principalement les pays en développement :

    «Notre but est de faire de chaque maison sa propre centrale électrique. On peut imaginer des villages en Inde et en Afrique dans un futur proche achetant des systèmes de production d’électricité basiques et abordables à partir de cette technologie.»

     

    source : Slate.fr

    en savoir plus sur laphotosynthèse : http://ecosys.cfl.scf.rncan.gc.ca/dynamique-dynamic/respiration-fra.asp

     


    votre commentaire