• On savait que le pouvoir calorifique des pneus usagers (égal à celui du charbon) permettait de s'en servir comme combustible d'appoint pour les centrales électriques, chaudières industrielles, fabriques de pâtes à papier, etc. On savait aussi que des millions de pneus finissaient en granulats de caoutchouc, trouvant une seconde vie dans l'asphaltage et la construction de routes (durée de vie du revêtement multipliée alors par 4 ou 5), la fabrication d'aires de jeux, de sols sportifs, de mobiliers urbains…

    Plus récemment, une déchetterie a été construite à partir de panneaux composites de béton/textile/caoutchouc

    BlogBang<script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=4cffe26edf&n=3&o=SLW" type="text/javascript"></script>

    Minarc, société de design située en Californie, a imaginé une nouvelle façon de recycler ce déchet automobile dont on ne sait plus que faire.

    Rubbish est donc un concept de lavabo dont le matériau principal est de la gomme de pneus usagés recyclés.

    Le caoutchouc des pneus est fondu, débarrassé de ses fibres métalliques, pour ne former qu'une simple feuille que l'on peut tendre sur tout type de matériau dont les meubles de salle de bains peuvent être composés, puis ancrer à la bonde d'évacuation.

    La société travaille actuellement au développement de deux modèles de vasques qui permettraient d'asseoir davantage la distribution de ce type de produit.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique