• Si, comme moi, vos rêvez de rejoindre votre poste de travail en faisant dix pas à travers votre jardin, vous serez séduits par cette construction à la fois discrète et efficace.

    Archipod vous offre la possibilité de bénéficier d'un cadre spacieux, fonctionnel, complètement isolé autant du point de vue thermique que phonique.

     
     
     

    Vous vous sentirez peut-être un peu comme le pilote d'une soucoupe volante, mais votre voisin ne viendra pas vous reprocher votre construction en forme de gros bulbe recouvert de tavaillons, puisque celui-ci aura l'aspect d'une simple cabane ou grenier à outils...

    Prévoyez malgré tout une emprise au sol de 3 mètres de diamètre pour le modèle de base (existe aussi en 4 mètres), un raccord au réseau électrique et au téléphone si besoin... et un peu de musique si vous ne supportez pas le grand calme !

    Hauteur maxi à l'intérieur : 2,50 m

    Lumière zénithale apportée par un hublot de 1 m de diamètre

    Coût : compter environ 13000 €.

    A voir également : votre bureau au jardin avec l'OfficePod


    votre commentaire
  • Cette animation 3D a été réalisée par cinq étudiants de l'Ecole Supérieure des Métiers Artistiques à Montpellier (ESMA)  l'année dernière.

    Le site officiel de l'animation, intitulée GET OUT, montre que ce travail a déjà remporté de nombreuses récompenses un peu partout dans le monde. Le travail est d'autant plus remarquable que le scénario est à la hauteur de l'imagerie... et n'a donc rien à envier aux longs métrages PIXAR.

    Excellent moment de détente... dont la fin ne nous laissera pas sur la faim !

    Bravo à l'équipe !

     


    Get Out
    envoyé par Esma-Movie. - Regardez des web séries et des films.



    Réalisé par : Charlotte BOISSON , Julien FOURVEL , Pascal HAN-KWAN , Tristan REINARZ, Fanny ROCHE

    Voix :
    Gary - Philippe PEYTHIEU , Le Psychiatre - Jacques BRIERE


    Enregistrement et mixage : Studio des Aviateurs
    José VICENTE, Yoann PONCET

    Musique :
    Composition : Guilhem ROSA
    Flute : Hélène VAILLANT
    Violon : Cédric BOUBET
    Récitante : Julie CUCCIARO

     


    2 commentaires
  • Philippe Gabilliet  est professeur en comportement organisationnel à ESCP Europe (école de management de haut niveau, fondée à Paris en 1819). Il est l'auteur de nombreux ouvrages au sujet du management et du développement professionnel.

    Il explique, sur cette vidéo destinée tout d'abord à ses élèves, qu'il a oublié de leur faire un cours sur un des éléments essentiels de la réussite : la chance.

    Peut-on faire un cours sur la chance ?

    Non seulement la réponse est oui, mais en plus, Philippe Gabilliet nous offre la "chance" d'y assister en dehors de l'ESCP !

    Philippe Gabilliet

    Pour vous, voici quelques-unes de mes notes essentielles prises au cours de la vidéo :

    La chance : premièrement, c'est une compétence...
    et deuxièmement, c'est une compétence qui se travaille !

    -> suite de l'article sur Auteursindependants.com


    votre commentaire
  • - 3 tranches de pain polaire fin ;
    - 250 g de saumon fumé ;
    - 100 g de fromage blanc ;
    - 2 carottes ;
    - 2 feuilles de salade ;
    - le jus d'1 citron ;
    - 1 noisette de
    Wasabi.


    Mélanger le fromage blanc avec le wasabi et le jus de citron.

    Râper les carottes.

    Disposer une tranche de pain sur un plan de travail. La tartiner avec la moitié du mélange au fromage frais.

    Répartir la moitié des tranches de saumon fumé, des feuilles de salade et des carottes râpées.

    Poser la deuxième tranche de pain, puis répartir ce qui reste de mélange au fromage, de saumon fumé, de salade et de carottes râpées. Terminer par la dernière tranche de pain.

    Découper en 4 portions et déguster.

    Remarque : le pain polaire fin (appelé aussi
    pain suédois) se trouve aux rayons frais et surgelés des épiceries suédoises, ou parfois au rayon "pains de mie" des grandes surfaces. Mais s'il vous est difficile de vous en procurer, vous pouvez tout aussi bien le remplacer par des galettes mexicaines (tortillas) ou tout simplement par du pain de mie traditionnel (plus épais).

    Et pour ceux qui veulent tenter l'expérience avec leur machine à pain, voici une recette de pain polaire (pour une vingtaine de tranches) :
    - 350 g de farine blanche
    - 150 g de farine de seigle
    - 250 g d'eau
    - 75 g de crème fraîche épaisse
    - 15 g de sucre
    - 10 g de sel
    - 1 sachet de levure de boulanger
    - 5 g de graines de fenouil pilées (option)

    Mélanger au fouet l'eau, la crème, le sucre, le sel et le fenouil, et laisser reposer 1 heure.
    Placer le mélange dans la cuve puis le reste des ingrédients.
    Programme pétrissage de la pâte, puis placer le paton 1 heure au frigo dans un film plastique.
    Abaisser la pâte au rouleau (épaisseur de 3 à 5 mm), piquer à la fourchette, couper des triangles de taille et de forme équivalentes
    Laisser lever 30 min
    Cuire 3 à 4 minutes dans le four à 240 °C sur plaque chaude

     


    votre commentaire
  • Bienvenue à la montagne... non pas dans les Alpes, mais côté hémisphère sud toujours puisque ce petit refuge de 100 m2 se situe en Nouvelle-Zélande.

    Conçu par Fearon Hay Architects, cette construction bien intégrée dans le paysage bénéficie d'une très belle vue sur le lac Wakatipu, un des nombreux lacs du sud du pays.

    Le parti pris a été d'offrir la possibilité d'une immersion totale dans le paysage naturel. Le choix des matériaux s'est voulu sobre et efficace et les options de transparence, lorsqu'elles s'imposaient, ont été traitées avec efficacité du sol au plafond, avec détail de seuil encastré. Un accès à la toiture terrasse a été aménagé comme une faille dans la volumétrie de l'ensemble. La vue y est alors panoramique, au-dessus de la forêt avec les lacs environnants et le relief des montagnes pour horizons.

    L'électricité est assurée par les panneaux solaires du toit et l'eau de source permet de bénéficier d'une eau potable directement sur place. Cependant, des bouteilles de gaz, pour la cuisine, sont régulièrement montées sur place car l'apport électrique ne s'avère pas suffisant, notamment à cause de l'ombre des montagnes environnantes.

     
     
     
     
     
     
     
     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires